cocciante


J'adore Cocciante depuis la première fois où j'ai entendu sa chanson "Margueritte" à la radio. C'est en fait cette chanson qui l'a fait connaître du public français en 78 (ça ne nous rejeunit pas tout ça...). Le "coup de soleil", succès d'été, a fait de lui une star en France.

C'est au Vietnam, à Saigon, que naît Richard Cocciante le 20 février 1946, d'un père italien et d'une mère française. Il retrouve la patrie paternelle à l'âge de onze ans lorsque sa famille part s'établir à Rome. Là, il doit apprendre l'italien, lui qui ne parle que le français, et s'adapter à une nouvelle vie ! Heureusement, il y a la musique. Il a appris le piano tout seul comme un grand et a été poussé par un ami lycéen à utiliser sa voix si particulière, d'abord dans un groupe, puis en solo pour notre plus grand plaisir.

Sa carrière est internationale : il chante en Français, Anglais, Italien et Espagnol. On lui doit la musique des la comédie musicale "Notre-Dame de Paris" qui malheureusement lui a vallu de ce brouiller avec son pote de toujours Luc Plamandon (il se sentait relégué au second plan) et une condamnation à 30 ans de prison dont 10 mois fermes pour fraude fiscale par la France.

Quand le côté matériel revient au galop, il gâche tout ! Je ne suis pas prête de le revoir en concert en France (la seule et unique fois fut il y a une dizaine d'années dans les arènes de Nîmes pour un concert organisé par le Rotary Club et dont une partie de la recette devait être reversée pour une bonne cause (enfants battus, enfants malades, chiffonniers du Caire) : il avait été grandiose.