cocci blog !

20 avril 2022

Défi du 20

logo-defi-du-20-22

logo Soene

 

Pour le mois d'avril, le défi du 20 proposé par Passiflore ici était de choisir 4 livres. 

J'ai toujours aimé les livres : le livre qui raconte mais également l'objet livre, tellement que je ne voudrais pour rien au monde une liseuse. Il faut que je le touche, que je regarde sa première de couverture (je suis très sensible à l'illustration), que je le soupèse, que je sente son odeur, que j'imagine son histoire s'il n'est pas tout neuf.

Le premier livre choisi a pour titre Le comte de Monte Cristo, d'Alexandre Dumas. Un  grand classique me direz-vous mais que je n'avais jamais lu avant qu'un étudiant que j'ai connu en Allemagne (il y a des lustres...) ne me l'offre : c'est un ouvrage de la littérature française qui l'avait marqué et il avait écrit en dédicace "que ton Allemand s'améliore avec chaque page lue !". Je l'ai ensuite lu en français (parce que je connaissais l'histoire en dessin animé et en film - J'en parle un peu plus ici si ça vous intéresse - mais mon allemand n'était quand même pas aussi précis que ma langue maternelle (et Dieu sait s'il y a des détails dans ce pavé !). J'ai depuis relu une dizaine de fois cette histoire de vengeance suite à une injustice terrible et me suis même procuré une version italienne à Milan lors d'un voyage. 

monte cristo

Le deuxième livre, c'est Tarendol de Barjavel. Je l'ai lu ado après avoir vu la série télévisée des année 80 avec Daniel Gélin et Jacques Penot. Quelle magnifique histoire d'amour contrariée sur fond de seconde guerre mondial entre Provence et Paris ! Ce roman m'avait et me bouleverse toujours !

Le troisième livre sera un policier. Difficile de choisir, j'aime beaucoup les intrigues policières à la Agatha Christie ou à la Conan Doyle. Allez, je ploufe et je choisis Le chien de Baskerville d'Arthur Conan Doyle. Le Dr Watson, fidèle compagnon de Sherlock Holmes enquête sur la mort d'un homme retrouvé gisant sur la lande avec près de lui des traces d'un grand chien et tout cela sur fond de malédiction... De quoi vous donner des frisson !

Le quatrième et dernier livre sera Voyage avec un âne dans les Cévennes de Robert Louis Stevenson parti de son Ecosse natale en 1878 (suite à un chagrin d'amour) sur les traces des Protestants persécutés en Cévennes. Je voulais le lire depuis un moment et c'est chose faite cette année. Lorsqu'on allait rendre visite à ma fille qui a fait ses études d'infirmière à Mende en Lozère, on voyait régulièrement des pancartes faisant allusion à Stevenson et elle habite depuis un an au Bleymard, au pied du Mont Lozère, à deux pas du chemin de Stevenson ! Ce n'est pas de la grande littérature mais il a une valeur historique et il arrive en peu de mots à retranscrire l'ambiance lozérienne de l'époque.

 

Voilà pour moi !

Posté par chrisfons à 13:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


20 mars 2022

Défi du 20

 

logo-defi-du-20-22

logo Soene

 

Pour le mois de mars, le défi du 20 proposé par Passiflore ici était de choisir le nom de 3 chanteurs. Pour moi qui ne peux me passer de chansons et musique, le choix a été terrible !

J'ai quand même réussi à établir un "tiercé".

Le premier chanteur, ou plutôt duo que j'ai choisi est Madame, Monsieur. Ils s'appellent Emilie Satt et Jean-Karl Lucas et sont en couple dans la vie. Je les ai découverts lors de l'Eurovision 2018. J'avais été émue par leur chanson "Mercy", consacrée à l'enfant d'une migrante né sur un bateau humanitaire.

 

Je ne les écoutais pas plus que ça depuis mais ils viennent de composer une chanson (à écouter ici) intitulée "Des nouvelles de Tania" pour une de leurs fans et amie ukrainienne qui habite Kyiv. Des amis à nous ont dû fuir cette ville le 24 février dernier pour la région de Lyon (où une de leur fille est installée) en laissant tout derrière eux, sans savoir comment tout ce chaos va évoluer, et cette chanson m'a encore une fois fortement interpelée.

Le deuxième chanteur est un jeune parisien qui s'appelait Teo la première fois que je l'ai écouté et qui a depuis transformé son nom de scène en Artdéco (allez savoir pourquoi, il a promis de nous l'expliquer...). C'est un très bon guitariste et il a une jolie voix. Il a fait quelques reprises de chanteurs connus (c'est d'ailleurs sur une reprise de "La balade de Jim" d'Alain Souchon que je l'ai découvert) et est en train de sortir un album à raison d'un titre par mois. J'aime bien ses textes et sa musique oscille entre balades et morceaux plus rock. Il a un petit public pour l'instant mais il mérite d'être connu à mon humble avis. Je vous mets deux morceaux choisis.

  

 

Le troisième chanteur sera William Sheller. Je l'écoutais sur la radio de mes parents quand j'étais ado. C'était ses débuts et il chantait "Donnez-moi Madame s'il vous plait du ketchup pour mon Hamburger !" dans Rock'n dollars. Je l'ai vu en concert au théâtre de Chambéry (Savoie) lorsque j'étais étudiante, quand il avait revisité son répertoire, lui au piano accompagné d'un quatuor à cordes. J'avais même son poster dans ma chambre ! Il a eu des soucis de santé et est maintenant âgé. Dommage, c'était un excellent compositeur et musicien ! Il nous laisse de magnifiques chansons, dont "Je veux être un homme heureux".

 

 

Voilà pour moi ! 

Posté par chrisfons à 08:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

25 février 2022

Sortie du dernier album d'Antytila sur fond de guerre Russo-ukrainienne

Il mijotait son coup depuis un certain temps : jeudi 24 février, Poutine a lancé ses troupes sur le territoire ukrainien.

La guerre fait rage à l'Est de l'Ukraine depuis 2014 dans l'indifférence générale : dans le Donbass (en grande partie peuplé par les descendants de Russes venus travailler dans cette zone industrielle quand l'Ukraine était encore une république soviétique), les séparatistes pro-russes soutenus par Poutine affrontent l'armée ukrainienne. Il y a peu, non content d'avoir récupéré la Crimée par référendum, Poutine a reconnu l'indépendance du Donbass et dans la foulée, prétextant que l'Ukraine menaçait d'entrer dans l'OTAN, il y est allé avec ses gros sabots ! Et 75 ans après le cauchemard de la seconde guerre mondiale, ce fou dangereux (pas si fou en fait puisqu'il a tout planifié depuis longtemps) plonge l'Europe dans la stupeur et des milliers d'Ukrainiens sur les routes en direction de la Pologne.

Mon histoire personnelle a fait que je m'intéresse beaucoup à l'Ukraine et sa culture. Un de mes groupes ukrainiens préféré est Antytila. Ils devaient faire la promotion de leur dernier album sur les radios et chaines ukrainiennes et partir en tournée mais la guerre en a décidé autrement.  Ils sont entrés en résistance et on sorti l'album sur différentes plateformes musicales en attendant des jours meilleurs. Pouvu que ce ne soit pas leur dernier...

 

Posté par chrisfons à 22:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]