J'ai commencé à suivre Luc Arbogast pendant le premier confinement. Je connaissais l'existence de ce géant atypique à la voix de contre-ténor. Sans m'abonner à sa page face book, j'allais de temps en temps voir ses mini-concerts en face-time. Lors du deuxième confinement, j'ai été émue par sa tristesse de ne pas pouvoir donner de concert "en vrai" pour son anniversaire puisque les spectacles s'annulaient tous les uns après les autres, comme pour tant d'autres artistes. Il a repris du poil de la bête et a continué à pousser la chansonnette certains soirs devant la caméra de son téléphone. Il avait en préparation un album de Noël qu'il espérait pouvoir jouer en décembre devant un public en chair et en os mais là aussi, ce ne fut pas possible. 

J'ai acheté l'album qui se prénomme "Songe d'une nuit d'Hiver". J'ai retrouvé la douce ambiance des Noëls de mon enfance lorsque j'écoutais en boucle le 33 tours de "Tino Rossi chante Noël" sur le tourne-disque de mes parents.

arbogast

En voici deux extraits qui ont fait l'objet d'un clip.

On trouve aussi dans cet album La marche des Roys, Noël en Provence, Les anges dans nos campagnes, Entre le boeuf et l'âne gris, Veillée du petit peuple, les anges dans nos campagnes, vent de décembre, Minuit chrétien, Solstice et Bal chez le Tzar.

Une chose et certaine, j'aimerais bien voir l'artiste en chair et en os ;)