J'ai enfin vu en chair et en os Monsieur William Derek Dick alias Fish alias l'ex-chanteur charismatique du groupe Marillion dans les années 80. Il avait pas mal de retard et s'en est d'ailleurs excusé sur scène : une méchante extinction de voix l'avait contraint fin novembre à annuler une bonne partie des ses concerts en Europe. La plupart a pu être reprogrammée, dont le concert d'Arles hier soir !

Jusqu'au dernier moment, ce n'était pas gagné : une méchante rhino me mettait à plat depuis plusieurs jours et le groupe n'a failli jamais arriver à Arles, la faute à un chauffeur de toupie à béton qui a contraint leur bus à se frotter avec une barrière de sécurité entre Milan et Arles.

bus

Qu'à cela ne tienne, à l'heure dite, tout le monde était sur le pont du Cargo de Nuit : près de 200 personnes enthousiastes et des artistes de talent qui ont fait le show pendant presque deux heures !

 

fish

fish1

 

Fish a chanté sept chansons de son nouvel album A feast of consequences, dont l'émouvante suite de cinq chansons que lui a inspiré un pellerinage dans la région d'Arras, il y a quelques années, sur les lieux où ses deux grands-pères ont connu l'enfer des tranchées. Il nous a raconté que lors de ce pellerinage, le jour de son anniversaire, il s'est réveillé le matin sans le savoir dans une auberge tout près de l'endroit où l'un de ses grands-pères avait fait la guerre et s'est endormi le soir dans un autre établissement non loin de l'endroit où son autre grand-père avait été présent. 

Les autres chansons étaient extraites des albums qu'il a composés lors de sa carrière solo et que je ne connaissais malheureusement pas. Il va falloir que je rattrappe mon retard !

J'ai ainsi pu découvrir, entre autres, le magnifique Vigil de l'album Vigil in a wilderness of mirrors.

  

 

 et le festif The compagny, toujours du même album (les deux zozos de la vidéo sont ses fidèles collaborateurs).

 

Il y avait aussi Heart of Lothian (remasterisée et moins planante que l'original...), extrait de l'Album Misplaced Childhood que j'écoutais en boucle en 86, du temps où Fish était leader du groupe Marillion. 

 

Après Arles, le "Cirque", devait aller à Rome, Venise, Cannes, Barcelone, Madrid et Verviers en Belgique (entre le 11 et le 19 février, une tournée de folie pour ces artistes plus tout à fait jeunes mais encore bien vaillants...).

Une tournée d'adieu à ne pas rater puisque Fish a décidé de se consacrer désormais à l'écriture...

Farewell !