J'ai entendu parler de Fish en même temps que ma découverte de Lazuli. Certains des morceaux du groupe gardois me faisaient penser à Marillion dont j'écoutais l'album Misplaced childhood en boucle quand j'étais à la fac. Il se trouve que d'une part, Domi, le chanteur du groupe Lazuli était fan du Marillion de l'époque et que les Lazuli ont chanté dans les mêmes festivals de rock progressif que Fish (l'ex-chanteur de Marillion qui fait une carrière solo depuis 1988) 20 ans plus tard ! Fish a même collaboré sur une chanson de leur dernier album. William Dereck Dick alias Fish ne m'était en fait pas tout à fait inconnu...

Je me suis donc intéressée à nouveau à lui et ai découvert son dernier album sorti en septembre 2013 et auto-produit : A feast of consequences.

a feast of consequences

Et bien, c'est une pure merveille ! Le géant écossais a vieilli (il est tout chauve maintenant et s'est fait pousser la barbe), il a gagné en classe, sa voix est plus grave et moins puissante (entre un Phil Collins et un Peter Gabriel), mais j'aime beaucoup, et sa musique est de toute beauté. Personnellement, je retrouve la même émotion que quand j'écoutais Misplaced Childhood...

J'ai trouvé pas mal de ses titres sur You Tube qui m'ont donné l'eau à la bouche et j'ai fini par craquer : j'ai téléchargé l'album en version digitale sur son site.

High Wood

 

 

Perfume river 

 

Blind to the beautiful 

 

The other side of me

 

 

 Crucifix corner

 

A feast of consequences

 

 

Pour avoir une idée de la bête Fish en concert, c'est par ici