J'ai découvert cette saga grâce à une ancienne connaissance, fan de Lazuli, théâtreuse à ses heures, qui avait fait suivre une pétition contre la fermeture du Lavoir Moderne Parisien. Elle avait écrit "Sauvez-nous des Mange-Rêve".

Je suis allée fouiner sur le net et ai trouvé le site de l'écrivain Jean-Luc Le Pogam sur lequel on trouve une rubrique consacrée aux Mange-Rêve.

2024. Les ordinateurs des gourvernants ont cerclé l'Europe d'un mur électromagnétique infranchissable, y programmant des hivers de neuf mois, flanqués de températures à -50°. Dessinateurs, peintres, musiciens, danseurs, écrivains ou photographes...tous sont pourchassés par les Mange-Rêve car leur métier d'artiste est désormais interdit.

 

J'ai dévoré les deux premiers tomes

 

tome1

Iwan et Thibault sont amis depuis la maternelle. Pour les deux garçons et leur copine Mélanie, début septembre rime depuis toujours avec rentrée. Sauf que cette fois, elle a lieu au collège.
Alors, quoi de plus banal que le petit coup de stress d'une rentrée de septembre à la veille des premiers grands froids ? Rien, si ce n'est qu'un soir, fuyant un cours de guitare qui a tourné au drame, Iwan et Thibault se réfugient chez eux mais doivent se rendre à l'évidence : leurs parents ont disparu ! C'est avec la complicité d'Yvon et Jack, deux grands-pères qui ont oublié de vieillir, que le trio se lance sur des cataskis bourrés d'électronique à la poursuite du train qui emmène ses prisonniers vers le nord.

Tous les cinq découvrent rapidement qu'ils sont la proie des Mange-Rêve qui les ont pris en chasse dès la première heure de l'expédition...

 

 

tome2

Deux cataskis géants ! Voilà ce que Torg, Nag et leurs hommes ont vu surgir du bunker aux aurores. Deux vaisseaux des glaces que les Mange-Rêve prennent immédiatement en chasse sans même avoir la moindre idée de la destination des fuyards. Où qu’il ait choisi de se rendre, ce convoi qui file  vers le nord ne devra jamais atteindre le but de son voyage.
A bord du Seagull et du Bugale Ar Mor maintenant engagés sur la faille ouest, Iwan, Thibault et Mélanie, conscients de la cible qu’ils représentent pour les Mangeurs, poussent avec Yvon et Jack les machines au maximum de leur puissance, à la limite de la rupture.
Mais, avec un thermomètre à -50°, des aubes blanches, des tempêtes de neige et la pression de poursuivants en motos-neige, la vie se fait au fil des jours, de plus en plus difficile… Surtout quand la malchance se met de la partie !
En effet, les membres de l’expédition comprennent à leurs dépends que, même lorsque l’on prévoit tout dans les moindres détails, on ne peut envisager l’imprévisible.
Les amitiés les plus solides se retrouvent dès lors malmenées et la route jusqu’à Tombmor bien plus longue encore…

 

et viens de commander les deux suivants, Tombmor I et II.

Le cinquième tome, Le miroir du rat, est sorti.  Il ne devrait pas tarder à rejoindre ses petits copains sur ma table de nuit ;)